28.2.16

One week in Istanbul








Je suis partie en septembre dernier (oui je sais ça fait un bout de temps déjà) en Turquie. Pour ces late-holidays, j'avais envie d'une destination qui me bouleverse, qui me dépayse, qui me transporte et j'ai donc choisi la Turquie et plus précisément Istanbul. Plusieurs amis m'en avaient parlé, montré des photos et je mourrais d'envie d'y aller. C'est chose faîte. Septembre s'est avéré être le mois parfait pour voyager: nettement moins de touristes, un temps et des températures agréables et des prix nettement plus abordables côté billet d'avion. Bref, j'avais envie de vous raconter ce beau voyage, de vous faire voyager un peu.

Last September, I spent one week in Turkey and more precisely in Istanbul. Why did I choose this destination? Mainly because I wanted to discover something new, something different from my previous trips, another culture, etc.. So when some friends of mine showed me pictures taken from their trip, I made my decision and from then on, I was super excited to go! I wanted to share it with you guys cause this trip was full of surprises, of colors and I think it changed something inside of me... I fell in love with Istanbul..


Turquie Istanbul








Côté hébergement, j'ai misé sur Airbnb et je n'ai pas été déçue: propriétaire arrangeante, aimable même si la communication ne s'est faîte uniquement par langue des signes et/ou dans un anglais approximatif, je n'ai vraiment rien à redire. D'ailleurs petite anecdote: la proprio ne pouvant pas se libérer à l'heure de notre arrivée, elle nous avait dit de ne pas nous inquiéter qu'une "lady", (sous-entendu l'une de ses amies, non?), viendrait nous ouvrir à sa place. Sauf qu'à notre arrivée, la "lady" ressemblait plutôt à un type hyper poilu de 150kg. Bon. Voilà. Note à moi-même: Le mot lady n'a pas la même définition partout dans le monde! Be aware!

I didn't want to go to an hotel, I wanted to meet Turkish people to ask them some advices on where to go to eat, what not to do etc.. so I actually bet on Airbnb and I wasn't disappointed. The owner was really nice, very welcoming even though we could only speak in sign language and in a very approximate english. Despite that, everything was perfect! Little anecdote: As the owner couldn't make it at our arrival time, she told us not to worry that she would send a "lady" to open to us (meaning a girlfriend of her or a female family member no?). Well, it appears to be that the "lady' was a 150kg-hairy man (a little confusing but a very welcoming and charming person). Note to myself: "Lady" might not have the same definition everywhere hehe.
















- Le palais Topkapi et son impressionnant Harem (un conseil: ne faîtes pas la queue pendant 1h pour voir le diamant jenesaisquoi, pour ma part, je n'ai pas trouvé que ça en valait la peine)

- La basilique Sainte Sophie

-  La Mosquée Bleue

- La  Citerne Basilique (Yerebatan Sarnıcı) - un endroit tellement reposant et insoupçonné de par sa situation géographique, à faire, à voir, à vivre. 

- S'accorder une session Hamam au Cemberlitas hamami - une expérience assez marrante en fait sachant que je ne parle pas un mot de turque... voilà voilà.

- Arpenter la rue Istiklal (je crois que je ne sais toujours pas la prononcer), principale rue commerçante d'Istanbul qui relie Taksim à la station Tünel. 

- Marcher et éventuellement se perdre dans le Grand Bazaar.

- Partir sur l'île de Heybeliada, un petit coin de paradis.

- Parcourir la rue Yeni Çarşı et Bogazkesen et tomber amoureuse de ses petits commerces au charme fou.

- S'arrêter prendre un café chez Coffee Brew Lab et le savourer en mangeant une pâtisserie faîte maison (Yeni Çarşı Cad. 5/B)

PS: Avis aux allergiques aux chats, prévoyez vos médocs, Istanbul c'est LA ville des chats par définition. 

































J'espère vous avoir donné envie de voyager,

Love, Debs.